ROAD-TRIP EN CALIFORNIE #1

 

On est parties toutes les deux à l’arrache… On avait tellement de choses à faire pour préparer le prochain numéro papier qu’on n’a pas eu le temps de s’occuper du blog… Qu’on a laissé comme ça, avec un peu de remords, vite oublié dès qu’on s’est retrouvées au bord de l’eau.

Mais nous revoilà. Avec encore plus d’envies. Et pour nous faire pardonner, nous vous avons préparé une très jolie série sur les Etats-Unis, un road-trip sur la côte ouest pour les nouveaux aventuriers, ces « modern lovers » avides de grands paysages.

Les textes sont de Flora Richard, et les photos sont celles du voyages aux States et au Canada de la fabuleuse Marie-Pacifique Zeltner, du studio Bibemus, dont vous pouvez acheter les tirages ici.

Un road trip en Californie

Beaucoup de gens ont cette image du mariage traditionnel propret, limite pompeux, une mariée angélique au bras d’un époux ennuyeux, et beaucoup de gens âgés qui ne dansent pas ! Mais le mariage ça peut aussi être cool, rock, sexy, comme un beau gosse sur sa bécane !

Et c’est pareil pour la lune de miel. Rien ne nous oblige à passer une semaine dans un hôtel de luxe, à se regarder dans le blanc des yeux chaque soir au restaurant, en robe de bal et au son des violons. On peut aussi faire un voyage dingue, vivre une aventure unique, être spontané, fou, se lâcher totalement, partir en road trip au milieu du désert Californien par exemple ! C’est ce qu’on vous propose ici pour une lune de miel en mode fureur de vivre.

Hey Ho let’s go!

IMG_5714 copie

PREMIERE ETAPE : LOS ANGELES !

Pour commencer on s’envole pour Los Angeles, littéralement la ville des anges, mais en réalité celle de tous les démons. Strip clubs, Botox et dollars y règnent en maître, et en totale harmonie avec un style de vie ultra sain poussé à son paroxysme, restaurants macrobiotiques et cours de yoga à tous les coins de rue.

Sur fond de “WannaBe in LA” des Eagles of Death Metal on s’installe à West Hollywood au Standard Hotel, qu’on ne présente plus mais qui perdure dans sa coolitude blasée Angelena. On va directement se poser au bord de la piscine, un cocktail à la main. La vue sur le tout LA y est imprenable. Et si la faim se fait sentir on va s’enfoncer dans les banquettes et se régaler du menu classique Angeleno : pancakes et burgers, chips de kale (chou frisé) et toasts à l’avocat. Le bonheur made in USA est bien là, dans l’assiette et à toute heure.

Ensuite on part arpenter les rues et boulevards mythiques de la ville en cabriolet en écoutant K- EARTH 101 FM pour une totale immersion. Sunset, Hollywood, Mulholland drive, autant de noms et lieux familiers, vus et revus dans nos films et séries cultes, mais là nous ne sommes plus des spectateurs, la lumière Californienne si particulière nous le rappelle…

Petit passage obligatoire sur Melrose pour le shopping (et son fabuleux marché aux puces le dimanche matin) où on ne résistera pas à une divine part de pizza chez Tomato Pie. Si on est plutôt hot-dog, on pousse jusque chez Pink’s sur La Brea, ou chez Mel’s Drive sur Sunset pour un burger et milk-shake à la Pulp Fiction. Et pour ceux qui voudraient plus de choix, direction le Farmer’s market à Fairfax, choisissez votre stand, mexicain, crêpes, poisson, tout y est et tout est frais ! Vous pourrez même faire ensuite un peu de shopping au Grove qui y est adossé.

IMG_5782 copie

Ensuite on va voir ce qu’il se passe de l’autre côté du Hollywood Freeway, dans le quartier branché de Los Feliz, où boutiques vintages, librairies décalées, jeunes designers et cafés se bousculent sur un petit bout de rue, North Vermont avenue.

Enfin la nuit tombe, et la ville ne s’arrête pas, au contraire ! Tout d’abord un dîner au Chateau Marmont s’impose. Avoir pour voisin de table Joaquin Phoenix ou Sofia Coppola dans cet étrange château Hollywoodien, ça met tout de suite dans l’ambiance ! Ensuite on file au stade, voir un match de basket chez les Lakers ou de baseball chez les Dodgers. Puis on enchaîne sur un concert au Roxy, au Viper Room ou au Whisky à Gogo. Et enfin on passe au comedy club (Laugh Factory) pour la dernière séance, se prendre quelques crampes de rire sur les sketches des meilleurs comiques du pays.

Et puis il est temps de vraiment sortir, d’aller danser ! La nuit la ville dévoile son autre visage, plus sombre, un brin solitaire. Les Angelenos aiment se retrouver et faire la fête, dans des lieux festifs comme le Chacha lounge, où le plafond recouvert de chapeaux Mexicains et piñatas donne le ton, ou au Short stop à Echo Park où on ne quittera pas la piste de danse une seule seconde, qu’on aime la Motown, l’Italo-disco ou la house, ou encore au Burgundy room, repère de rockers et pirates en tous genre où la pénombre et le rock à plein tube vous feront oublier où vous êtes.

Pour finir on ira boire un dernier verre au strip club, institution Américaine et baptême du feu obligatoire pour tous jeunes mariés ! Après 2h du matin la ville se transforme encore, l’interdiction d’alcool est absolue, le couvre-feu obligatoire, seules les house parties et quelques bars clandestins pourront vous tenir éveillés.

Dans le prochain épisode, on vous emmène explorer une autre facette de Los Angeles, celle des filles en rollers et des beach-volleyeurs, Venice beach. STAY TUNED !